Menu

Vous voulez appeler le Cacir depuis l'étranger.

Vous souhaitez joindre le Centre Automatisé de Constatation des Infractions Routières (CACIR) pour une infraction survenue en France et pourtant vous êtes à l'étranger. Leur numéro est un numéro court impossible à appeler hors de France. Vous ne voulez pas être verbalisé ! LosaliDirect va vous aider en vous permetttant d'appeler n'importe quel numéro spécial d'où que vous soyez.

Depuis quel pays appelez-vous ?

Standard - Centre Automatisé de Constatation des Infractions Routières
08.11.10.20.30

L’envoi des contraventions par le centre de traitement national s’effectue de deux manières différentes, selon le type de contraventions :
Pour les contraventions de 3ème et 4ème catégories : la contravention lui sera expédiée par voie postale.
Pour les contraventions de 5ème catégorie : qui concerne les excès de vitesse supérieurs ou égaux à 50 km/h, ils sont envoyés par le CACIR directement aux parquets départementaux relatifs au domicile du contrevenant.
Par ailleurs, la durée maximale de conservation des données au sein du CACIR est de 10 ans. Passé ce délai, tout contrevenant est en mesure d’exiger auprès du procureur de la république la suppression des informations les concernant à condition d’avoir récupéré les points de permis retirés suite à cette contravention.

La principale mission du Centre Automatisé de Constatation des Infractions Routières est de procéder donc au traitement des infractions routières une fois que celles-ci sont relevées grâce aux différents types de radars fixes, mobiles ou encore embarqués et ce, sur tout le territoire national. Ensuite, elles sont expédiées vers le centre national de traitement par le biais d’un réseau de transmission spécialement conçu pour cet effet. Le traitement des infractions s’effectuera ensuite de manière automatique grâce à un logiciel de reconnaissance des plaques d’immatriculation en se basant sur les clichés numériques pris par les radars sur les lieux de l’infraction. Un recoupement avec le fichier national des immatriculations aura ensuite lieu pour identifier le propriétaire du véhicule ayant commis cette infraction. La procédure exige également la vérification de l’adresse actuelle du contrevenant avant de lui envoyer la contravention.

Créé le 10 juin 2004 suite à un décret du ministère de la justice, le Centre Automatisé de Constatation des Infractions Routières, parfois abrégé en CACIR, est un service dépendant de la police judiciaire Française mais qui reste au service à la fois de la police et de la gendarmerie. Pourvu de gros moyens logistiques aussi bien des radars automatiques fixes que des radars mobiles pour relever les infractions routières relatives au dépassement de vitesse qui sont constatées sur l’intégralité du territoire Français.